Formations

Je souhaite des renseignements

*
Prénom*
Nom*
Date de naissance*
Ville*
Email*
Téléphone*
STATUT*
Tous les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.
L'association Certifications et compétences collecte vos données à travers ce formulaire pour traiter votre demande d'information. Pour en savoir plus sur vos droits et sur le traitements de vos données, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.
Polaroids d'illustration

Je souhaite m'abonner à la newsletter

Email*
Tous les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.
Actualités du secteur

Alzheimer : les clés pour mieux comprendre la maladie

Publication : 03/05/2024Mise à jour : 03/05/20245 min. de lecture
Alzheimer : les clés pour mieux comprendre la maladie
Alzheimer : les clés pour mieux comprendre la maladie
Vous accompagnez une personne atteinte d’Alzheimer ? Stades de la maladie, activités à proposer, aides aux proches, voici tout ce qu’il faut savoir.

Comprendre la maladie d’Alzheimer pour un accompagnement de qualité

Le nombre de cas de démences ne cesse d’augmenter. Selon l’OMS, près de 50 millions de personnes à travers le monde en seraient atteintes. Un chiffre qui double en moyenne tous les 20 ans. Parmi toutes les formes de démences, la maladie d’Alzheimer est la plus fréquente. L’un des enjeux consiste à préserver le plus longtemps possible l’indépendance et l’autonomie de la personne atteinte. Comprendre la maladie d’Alzheimer est essentiel pour accompagner au mieux la personne qui en souffre.

Une maladie neurodégénérative, irréversible et évolutive

La démence d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative provoquée par une accumulation de protéines anormales dans certaines zones du cerveau. Elle entraîne une altération des fonctions cognitives et des modifications comportementales. Plus le temps passe, plus les symptômes s’accentuent.

Il n’existe pas de cause connue, mais bien des facteurs de risque, parmi lesquels le vieillissement. La prévalence augmente fortement entre 65 et 85 ans. Or, selon l’Insee, en 2060, une personne sur trois aura plus de 60 ans en France.

Les recherches se poursuivent pour identifier les causes et trouver d’éventuels thérapies. À ce jour, aucun traitement médicamenteux n’est proposé pour guérir la maladie d’Alzheimer. L’encadrement des malades et de leurs proches représente donc un véritable enjeu.

Quelques repères pour comprendre la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer évolue de façon lente et progressive. Au début, la personne va avoir tendance à oublier des choses ou ne plus avoir conscience du temps qui s’écoule. À ce stade, la maladie peut passer inaperçue.

À mesure que la démence s’installe, les signes deviennent davantage visibles. La personne atteinte éprouve des difficultés à trouver ses mots. Elle s’égare de plus en plus fréquemment (même à la maison). Les pertes de mémoire sont plus prononcées, avec des oublis des évènements passés et du nom des gens. Les premières modifications comportementales peuvent également faire leur apparition à ce stade intermédiaire.

Au stade ultime de la maladie, les changements comportementaux s’accentuent, le patient pouvant aller jusqu’à devenir agressif. Il a des difficultés à reconnaître ses proches, à réaliser les soins d’hygiène corporelle, voire à marcher.

Favoriser le maintien à domicile de la personne atteinte d’Alzheimer

Lorsque la perte d’autonomie est légère, le malade comme sa famille préfèrent un maintien à domicile plutôt qu’un placement en établissement. Cette démarche est tout à fait pertinente ! Elle permet à la personne atteinte de démence de conserver ses repères et ses habitudes de vie. Pour qu’il soit gage de qualité de vie, le maintien à domicile doit être réfléchi et organisé. Cela passe, entre autres, par un aménagement du logement afin de le rendre plus sécuritaire.

Quant au malade, il est important qu’il continue à effectuer ses activités quotidiennes le plus longtemps possible. Aidez-le à maintenir une activité physique et veillez à ce qu’il prenne des repas équilibrés à heures fixes. Vous pouvez également lui proposer des tâches simples pour réduire son anxiété et stimuler ses capacités cognitives. Voici quelques idées d’activités à faire avec une personne atteinte d’Alzheimer :
  • Cuisiner en suivant des recettes faciles ;
  • Jouer à des jeux de société aux règles simples (petits chevaux, loto, etc.) ;
  • Réaliser un puzzle ;
  • Lui faire écouter ses chansons préférées pour raviver des souvenirs ;
  • etc.

Accompagner la personne malade, mais aussi le proche aidant

La démence d’Alzheimer bouleverse la vie du malade, ainsi que celle de son entourage, et plus particulièrement de son proche aidant. Le comportement du malade et l’évolution de sa maladie peuvent être déroutants et sources d’incompréhension lorsque l’on n’est pas correctement — ou suffisamment — informé sur la maladie. Isolé, l’aidant proche se retrouve vulnérable. Cette situation peut engendrer une détresse psychologique, du stress, de la fatigue… Il est important de se faire aider avant qu’une spirale d’épuisement ne s’installe. Il existe des associations pour soutenir les aidants familiaux entourant le malade.

La présence d’un assistant de vie peut également contribuer à améliorer la qualité de vie du patient et des personnes qui s’en occupent. Ce professionnel construit un projet d’accompagnement personnalisé avec le malade et ses proches.

Les stades évoqués ci-dessus constituent des repères. Gardez à l’esprit que cette pathologie évolue différemment d’une personne à l’autre. Vous êtes assistant de vie ? Pour répondre aux besoins spécifiques des malades de façon adaptée, formez-vous grâce à notre module dédié. Si vous êtes particulier employeur, vous pouvez proposer à votre assistant de vie de suivre notre module.

Vous souhaitez vous former pour intervenir auprès de personnes âgées en situation de dépendance ? Découvrez notre formation pour comprendre les pathologies liées au vieillissement et offrir un accompagnement de qualité aux patients et à leur famille.

Gérer le quotidien d’une personne atteinte d’Alzheimer n’est pas toujours facile. Bien qu’indispensable, cet accompagnement est exigeant, tant d’un point de vue physique qu’émotionnel. Vous n’êtes pas seul ! Que vous soyez un aidant proche ou un professionnel, vous pouvez être aidé, formé et soutenu.


Voir aussi
« Être accompagné, c’est rassurant et motivant ! »
IPERIA et vous
« Être accompagné, c’est rassurant et motivant ! »

Témoignage d’un assistant de vie qui a été orienté et accompagné dans son parcours par IPERIA à travers le LabMigration pour l’emploi à domicile.

Nouveau site IPERIA : encore mieux vous accompagner dans vos parcours
IPERIA et vous
Nouveau site IPERIA : encore mieux vous accompagner dans vos parcours

Orientation, formation, certification, évolution : notre nouveau site Internet a pour vocation de toujours mieux vous accompagner.

On sort le grand jeu !
IPERIA et vous
Jeu concours

À l’occasion de notre nouveau site dédié aux compétences, IPERIA vous propose un jeu du 4 juin au 8 juillet. Gagnez chaque jour des cadeaux.