Formations

Je souhaite des renseignements

*
Prénom*
Nom*
Date de naissance*
Ville*
Email*
Téléphone*
STATUT*
Tous les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.
L'association Certifications et compétences collecte vos données à travers ce formulaire pour traiter votre demande d'information. Pour en savoir plus sur vos droits et sur le traitements de vos données, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.
Polaroids d'illustration

Je souhaite m'abonner à la newsletter

Email*
Tous les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.
Tutoriels

Le beurre, cet ami qui ne vous veut pas que du bien

Publication : 03/05/2024Mise à jour : 03/05/20245 min. de lecture
Le beurre, cet ami qui ne vous veut pas que du bien
Le beurre, cet ami qui ne vous veut pas que du bien

Le beurre est-il bon ou mauvais pour la santé ?

Pour certains, le beurre est indissociable de la tartine du matin. Pour d’autres, il est banni du régime alimentaire en raison du nombre de calories élevé qu’il comporte et de son impact sur le taux de cholestérol. Le beurre fait l’objet de nombreuses croyances. Est-il si mauvais pour la santé ? Démêlons le vrai du faux dans cet article.

Les bienfaits d’une consommation modérée de beurre

Consommé avec modération, le beurre a des effets bénéfiques sur la santé. Il contient des vitamines et des protéines indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Il est source de vitamine A, excellente pour la peau et la vision. Il renferme également du calcium et de la vitamine D, essentiels pour les os, entre autres.

La portion recommandée ? Une noisette (10 à 15 grammes) par jour.

Chez les personnes âgées, le beurre est conseillé pour lutter contre la dénutrition, un problème fréquent avec l’âge. Il contribue à couvrir les besoins en protéines des seniors, plus importants que chez l’adulte, évitant ainsi la fonte musculaire. Il suffit d’ajouter une noix de beurre au repas mouliné ou mixé.

Chez les jeunes enfants, les matières grasses sont nécessaires au bon développement du cerveau.

Quels sont les risques en cas de consommation excessive ?

L’abus de beurre est en revanche néfaste pour la santé. Il est riche en acides gras saturés (54 g/100 g). Connus pour faire grimper le taux de mauvais cholestérol (LDL-cholestérol), ils accentuent le risque de maladies cardiovasculaires.

Manger trop de beurre favorise également la prise de poids. Il reste un aliment très calorique (740 calories pour 100 g). Une consommation excessive peut donc entraîner un surpoids, voire de l’obésité.

Comment consommer le beurre ?

Il est recommandé de le consommer cru, sur des tartines, ou mélangé aux préparations après cuisson (sous forme de noisettes fondues sur les légumes, ou incorporé à une purée).

La raison ? Lors de la cuisson, le beurre génère des substances chimiques nocives. Il ne doit pas être chauffé à plus de 130 °C. L’idéal demeure la cuisson sans matière grasse, à l’étouffée, à la vapeur, en papillote, etc., avec un ajout de matières grasses à la préparation cuite pour profiter de ses qualités nutritionnelles. C’est notamment ce qui est recommandé avec les petits pots de bébé.

Que penser des beurres allégés ?

Les beurres allégés sont souvent privilégiés en cas de régime hypocalorique. Attention car ces produits contiennent des additifs qui peuvent être mauvais pour la santé. À savoir également qu’un aliment allégé en matières grasses ne signifie pas pour autant qu’il est sans matières grasses. Ces beurres en comportent généralement 30 % de moins. Ce « faux beurre » reste un produit transformé. Mieux vaut manger une plus petite quantité de beurre pour profiter de ses bienfaits plutôt que d’opter pour les alternatives allégées.

Le beurre clarifié, un allié pour les intolérants au lactose

Les intolérants au lactose ne peuvent pas consommer de produits laitiers, parmi lesquels le beurre. Plus digeste, dépourvu de caséine et de lactosérum, le beurre clarifié constitue une bonne alternative.

Pour le préparer, c’est très simple ! Il suffit de faire fondre du beurre classique au bain-marie puis de le décanter, c’est-à-dire enlever la mousse qui se trouve à la surface, pour ôter la caséine et le lactosérum. Versez le beurre clarifié dans un récipient et placez-le au réfrigérateur afin d’obtenir un bloc solide.

Quelles sont les alternatives au beurre ?

Les matières grasses végétales ont un profil lipidique plus intéressant. Par exemple, l’huile d’olive contient 75,2 g d’acides gras mono-insaturés et 7,4 g d’acides gras polyinsaturés, alors que le beurre en contient respectivement 21,8 g et 3 g. Les acides gras mono-insaturés (oméga 9) et polyinsaturés (omégas 3 et 6) sont dits essentiels au bon fonctionnement de l’organisme, dont le système cardiovasculaire.

Quelles huiles privilégier pour faire le plein de « bons » acides gras ? Vous pouvez opter pour de l’huile d’olive, d’avocat et de colza et alterner avec de l’huile de coco désodorisée. Bien qu’elle se compose essentiellement d’acides gras saturés, elle offre de nombreux bienfaits pour la santé : prévention des infections, des maladies cardiovasculaires, etc.

Les huiles peuvent être utilisées pour la cuisson ou versées sur les préparations après cuisson. Et pour les tartines ? Vous pouvez remplacer de temps à autre le beurre par de la margarine végétale en veillant à choisir un produit sans huile de palme, et éventuellement sans lactose si vous êtes intolérant à celui-ci.

 
Longtemps diabolisé, le beurre retrouve une place d’honneur dans nos cuisines. Comme beaucoup d’aliments, il est bénéfique pour la santé lorsqu’il est consommé avec modération, en alternance avec d’autres produits.

Vous êtes garde d’enfants, assistant maternel, employé familial ou assistant de vie ? Découvrez notre offre de formations pour réaliser des repas répondant aux besoins de chacun. Notre formation « repas de l’enfant » s’adresse aux gardes d’enfants et assistants maternels. Vous êtes assistant de vie ? Formez-vous avec IPERIA pour apprendre à composer des menus adaptés aux adultes en situation de dépendance. Vous êtes employé familial ? Après avoir suivi notre formation, vous serez en mesure de préparer des repas répondant aux besoins nutritionnels de chacun.

Notre offre de formations s’étoffe régulièrement pour répondre à vos attentes. En 2024, nous proposerons une nouvelle formation autour de la nutrition et de la consommation responsable.
Voir aussi
« Être accompagné, c’est rassurant et motivant ! »
IPERIA et vous
« Être accompagné, c’est rassurant et motivant ! »

Témoignage d’un assistant de vie qui a été orienté et accompagné dans son parcours par IPERIA à travers le LabMigration pour l’emploi à domicile.

Nouveau site IPERIA : encore mieux vous accompagner dans vos parcours
IPERIA et vous
Nouveau site IPERIA : encore mieux vous accompagner dans vos parcours

Orientation, formation, certification, évolution : notre nouveau site Internet a pour vocation de toujours mieux vous accompagner.

On sort le grand jeu !
IPERIA et vous
Jeu concours

À l’occasion de notre nouveau site dédié aux compétences, IPERIA vous propose un jeu du 4 juin au 8 juillet. Gagnez chaque jour des cadeaux.