Formations

Je souhaite des renseignements

*
Prénom*
Nom*
Date de naissance*
Ville*
Email*
Téléphone*
STATUT*
Tous les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.
L'association Certifications et compétences collecte vos données à travers ce formulaire pour traiter votre demande d'information. Pour en savoir plus sur vos droits et sur le traitements de vos données, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.
Polaroids d'illustration

Je souhaite m'abonner à la newsletter

Email*
Tous les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.
Actualités de la formation

Questions fréquentes d’un jury de certification

Publication : 06/05/2024Mise à jour : 06/05/20245 min. de lecture
Questions fréquentes d’un jury de certification
Questions fréquentes d’un jury de certification
Description de vos actions du quotidien, gestion de vos contrats, prévention des RPS... Découvrez 5 questions fréquentes de jury de certification.

5 questions qui peuvent être posées dans un jury de certification

En France, l'emploi à domicile représente 1,3 million de salariés*. Assistants de vie, gardes d’enfants, assistants maternels, employés familiaux… Obtenir une certification grâce à la Validation des acquis de l’expérience (VAE) vous permet de valoriser votre parcours et de faire officiellement reconnaître vos compétences. Vous êtes intéressé(e) ? Découvrez 5 questions régulièrement posées lors d’un jury de certification.

Comment effectuez-vous les actions les plus fréquentes de votre métier ?

« Ne confondez pas jury de certification et entretien d’embauche. L’objectif des examinateurs n’est pas de vérifier votre motivation, mais votre capacité à effectuer précisément les gestes et tâches récurrentes exigées par votre profession », souligne d’emblée Camille Savre, Responsable Service Ingénierie de Certification d'IPERIA.

Voici quelques exemples de questions visant à évaluer la manière dont vous réalisez vos actions du quotidien, selon votre métier :

  • Garde d’enfants ou assistant maternel : comment avez-vous déjà préparé un projet d’accompagnement personnalisé pour un enfant ? Comment avez-vous assuré la sécurité d’un nourrisson lors de son bain ou de son change ? Quel type de repas lui avez-vous proposé en fonction de son âge ?
  • Assistant de vie : comment avez-vous accompagné une personne atteinte de maladie d’Alzheimer dans la réalisation de tâches simples ? Comment l’avez-vous aidé à faire sa toilette ?
  • Employé familial : quels services individualisés avez-vous déjà proposé en fonction de telle ou telle structure familiale ? Quel type de produit ou de matériel avez-vous utilisé pour faire le ménage ? Qu’avez-vous fait pour alléger la charge mentale de votre employeur ?...

Pourquoi réalisez-vous ces actions de telle ou telle manière ?

Pourquoi avez-vous proposé ce type d’activité d’éveil à l’enfant que vous gardiez ? Pourquoi vous êtes-vous organisé(e) ainsi pour préparer les repas à domicile de votre particulier-employeur ?… Quel que soit votre métier, un jury de certification va toujours chercher à comprendre pourquoi vous effectuez vos actes quotidiens d’une manière, plutôt qu’une autre.

Votre méthode et le sens que vous donnez à vos actions vont lui permettre d’évaluer votre niveau de professionnalisme. « Votre réflexion va démontrer que vous ne vous contentez pas de reproduire mécaniquement certains gestes, mais que vous savez vous adapter au contexte et aux spécificités de chaque situation », explique Camille Savre.

Comment organisez-vous votre activité multi-employeurs ?

Que vous soyez assistant de vie, garde d’enfant, assistant maternel ou employé familial, vous devez être capable d’organiser seul votre activité professionnelle. Cette problématique est transversale à l’ensemble des métiers du secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile.

« En résumé, c’est vous qui pilotez votre activité et vous assurez de la conformité de vos contrats du début à la fin. Vous devez tout mettre en œuvre pour les conserver, les aménager ou pour rechercher de nouveaux employeurs lorsqu’une mission arrive à son terme », détaille Camille Savre.

Ces prérequis exigent de réelles aptitudes pour le travail en autonomie et la négociation, ainsi qu’une bonne connaissance de vos contrats de travail et de votre convention collective. Une fois devant le jury, vous devez être en mesure d’expliquer comment vous gérez et anticipez ces différents aspects de votre activité.

Comment vous préservez-vous des risques d’épuisement physique et psychologique à long terme ?

Les risques psycho-sociaux, également connus sous l’acronyme RPS, regroupent l’ensemble des conséquences sur la santé mentale et physique des individus, résultant de leurs conditions d’emploi : troubles musculo-squelettiques (TMS), épuisement, risque de burn-out, dépression…

De la multiplication des contrats, auprès de particuliers-employeurs souffrant parfois de pathologies lourdes, jusqu’au stress associé à une charge mentale élevée, en passant par les efforts physiques pour lever ou porter des enfants et des personnes en perte d’autonomie, les salariés de ce secteur sont très exposés aux RPS.

« Le jury va donc tester les garde-fous que vous mettez en place pour restreindre ces risques. Sélectionnez-vous vos employeurs dans un rayon géographique raisonnable pour limiter vos temps de trajets ? Avez-vous adapté votre domicile pour l’accueil d’enfants ? Tel est le type de questions qui peuvent vous être posées », explique Camille Savre.

Comment vous adaptez-vous à vos différents particuliers-employeurs ?

Un salarié du secteur du particulier employeur et de l’emploi à domicile travaille pour des particuliers-employeurs disposant de problématiques, d’attentes, d’habitudes et de modes de vie très différents. Un jury de certification va donc toujours tenter d’évaluer votre capacité d’adaptation.

« Si le jury vous pose une question sur l’entretien du cadre de vie de votre employeur, vous devez pouvoir détailler vos gestes professionnels, mais aussi montrer que vous vous adaptez à ses habitudes, ses produits et son matériel, voire, que vous savez faire preuve de pédagogie pour lui proposer des méthodes alternatives plus efficaces et responsables » illustre Camille Savre.

Vous êtes salarié indépendant dans le domaine du service à la personne et souhaitez faire certifier vos compétences ?
IPERIA vous aide à valoriser votre expérience et vous accompagne dans vos démarches pour préparer votre dossier !

Obtenir une certification

 
*chiffre IPERIA
Voir aussi
5 choses (indispensables) à connaître sur l’emploi à domicile !
Actualités du secteur
5 choses (indispensables) à connaître sur l’emploi à domicile !

Utilité sociale, employabilité, accessibilité, compétences, évolution : IPERIA partage 5 faits à connaître sur le secteur de l’emploi à domicile

Grand casting : représentez et valorisez votre métier !
Actualités du secteur
Grand casting : représentez et valorisez votre métier !

Jusqu’au 7 juillet, participez à notre casting pour incarner les 4 duos salarié/particulier employeur de notre prochaine campagne de communication !

« Se certifier, c’est prendre confiance »
IPERIA et vous
« Se certifier, c’est prendre confiance »

Témoignage d’une assistante de vie qui s’est certifiée avec IPERIA pour gagner en compétences et sécuriser son parcours dans l’emploi à domicile