Formations

Je souhaite des renseignements

*
Prénom*
Nom*
Date de naissance*
Ville*
Email*
Téléphone*
STATUT*
Tous les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.
L'association Certifications et compétences collecte vos données à travers ce formulaire pour traiter votre demande d'information. Pour en savoir plus sur vos droits et sur le traitements de vos données, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.
Polaroids d'illustration

Je souhaite m'abonner à la newsletter

Email*
Tous les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.
Actualités de la formation

Reportage sur la formation IPERIA des membres de jury

Publication : 03/05/2024Mise à jour : 03/05/20248 min. de lecture
Reportage sur la formation IPERIA des membres de jury
Reportage sur la formation IPERIA des membres de jury

Bienvenue à bord !

7 salariés ou particuliers employeurs ont embarqué à nos côtés dans la mission de jury de certification. Pour qu’ils s’imprègnent de leur rôle, qu’ils connaissent la posture à adopter, ils ont suivi à nos côtés un accompagnement spécifique. Les voilà prêts à se lancer, à participer à l’évaluation et la professionnalisation des (futurs) salariés. Reportage lors de leurs deux journées de formation.

Embarquer sur le navire IPERIA

Ils sont six femmes et un homme : assistantes maternelles, assistante de vie, particulier employeur. Ils sont venus des 4 coins de la France pour s’imprégner de leur nouvelle mission sous la houlette des équipes d’IPERIA. Au programme pour nos jeunes recrues, deux journées et quatre grands objectifs :

  • Identifier les certifications
  • Identifier les dispositifs d’évaluations des candidats
  • Identifier le rôle et les missions des membres de jury
  • Échanger sur les différents aspects de ces missions

Comprendre, apprendre, interagir, réagir : « Vous allez être dans l’action, nous allons vous solliciter » explique Claire Louvrier, Chargée de mission compétences et certifications.

Ça tombe bien, les futurs membres de jury ne manquent pas de motivation, comme l’explique Sérette : « En tant que candidate, j’ai vécu ce parcours. Je suis là pour apprendre et aider ». Cindy, pour sa part, a pour volonté de « venir soutenir les candidats, contribuer à valoriser les métiers. Être ici me permet de voir de nouvelles choses, d’approfondir, de m’enrichir. On est parfois dans une routine dans mon métier, c’est important de le voir sous un autre angle ». Du côté de Sabine, il y a la curiosité « de découvrir l’envers du décor ». Et pour Claude, représentant du particulier employeur, il est important « de contribuer à recruter pour un secteur qui en a bien besoin ».

La première matinée permet de cerner la mission d’IPERIA et d’identifier les équipes qui œuvrent partout en France. Leur rôle est de suivre les organismes de formation, de diffuser une connaissance des territoires, des métiers et de leurs évolutions.

Place ensuite au vif du sujet : les titres et certificats délivrés par IPERIA. Une question fuse : « Quelle est la différence entre un titre et un agrément ? ». Cécile Amblard, Chargée de mission compétences et certifications, précise que l’agrément permet d’assurer que le domicile d’accueil d’un assistant maternel est conforme, alors que le titre est une formation complète qui conduit à connaître ses droits et devoirs, à acquérir des savoirs techniques.

S’en suit la présentation des métiers d’assistant maternel, garde d’enfants, employé familial et assistant de vie. Elle débute par une question toute simple : « Quelles sont les représentations que vous avez de ces métiers ? ». Comme l’explique Claire Louvrier : « En tant que membre de jury, c’est important, car vous allez rencontrer d’autres métiers que le vôtre ».

Pour s’approprier les métiers et les titres, rien de tel qu’une activité. Sous forme de puzzle géant, les futurs membres de jury réfléchissent aux compétences communes à ces professions, et expriment leur ressenti sur les missions : adaptation, bienveillance, empathie, distance, etc. Utiliser des outils ludiques pour se familiariser avec le contenu des formations et certifications, c’est un gage de concentration et de bonne humeur. A l’heure du bilan de cette première journée, la méthode séduit Cindy : « On apprend mieux comme ça, par le jeu ».

Endosser l’uniforme de membre de jury

Pour la deuxième journée de formation, place à la pratique. Nos 7 participants vont enfin connaître la réponse à la question qu’ils se posent : comment va se dérouler le jury... ou plutôt les jurys ? En effet, ils vont découvrir qu’il y en a deux sortes : ceux qui finalisent un parcours de formation et ceux qui concluent une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Ces jurys ne se déroulent pas tout à fait de la même manière mais imposent une même nécessité d’écouter le candidat et de déceler ses compétences.

Aux manettes pour animer les mises en situation : Sonia Boulenger et Mounir Lahmadi, chargés d’évaluation compétences. « Bienveillance », le mot est à nouveau posé, parce qu’il reste une boussole à chaque étape de la vie de membre de jury, auquel il faut ajouter « écoute » et « professionnalisme ».

Ces simulations de jury constituent une mise en pratique indispensable permettant de comprendre les compétences que les membres de jury ont la charge d’évaluer : autonomie, adaptation et capacité relationnelle. Elles sont accompagnées d’une présentation de la grille du jury : une série de critères sur lesquels il va falloir s’appuyer pour savoir si le candidat a acquis les compétences et valide la posture nécessaire à son futur métier.

L’équipe d’IPERIA est là pour donner les clés, et met notamment l’accent sur l’importance des présentations qui « vont mettre le candidat dans les meilleures conditions. C’est important car certains sont très stressés ».

Tout au long de la journée, nos chargés d’évaluation compétences vont ainsi dérouler les étapes d’un jury : les présentations donc, puis l’étude du dossier, l’entretien, la délibération, l’annonce et les préconisations. Leur conseil est de ne pas avoir d’idées préconçues en tête et surtout, de savoir rester neutre. Un challenge pour Mélanie : « Cela ne va pas être facile car, quand on exerce le métier d’assistante maternelle, on est hyper expressive avec les enfants ». Faire attention aux expressions sur son visage, éviter de sourire ou d’acquiescer : le costume de membre de jury n’est pas si simple à revêtir.

Autre conseil précieux pour un jury, savoir « se mettre au niveau du candidat, de son parcours, car ce n’est pas un entretien d’embauche », mais également être acteur afin « de partager son analyse ». Sonia Boulenger souligne aussi l’importance de la restitution, un moment parfois difficile à traverser quand le résultat s’avère négatif. La neutralité est de rigueur pour éviter tout débat : « Nous n’avons rien à cacher, nous disposons de tous les éléments pour argumenter si le candidat exprime son mécontentement » explique-t-elle.

Au terme de ces mises en situation, les chargés d’évaluation compétences rassurent les membres de jury, les invitent à être indulgents avec eux-mêmes : « Votre rôle est de cerner ce qu’il faut aller chercher pendant l’entretien, ce qu’il faut éviter, de détecter le « bon sens » du candidat. Notre mission n’est pas de partir à la recherche du professionnel parfait qui sait absolument tout faire. Nous sommes là pour regarder la globalité des parcours ».

Une mise à l’eau dans quelques semaines

Nos 7 membres de jury vont être très vite plongés dans le bain car dès la fin de leur formation, ils sont invités à se positionner pour participer à des jurys qui se dérouleront au mois de mars. Rien de tel qu’une mise en pratique pour s’imprégner de cette nouvelle mission ! Chacun s’organise en fonction de ses disponibilités et... de ses employeurs. Sauf Claude, qui souligne que c’est « plus facile pour un particulier employeur retraité, il n’y a pas les mêmes problèmes de gestion du temps ». Serette précise : « il faut coordonner les familles pour se rendre disponible, ce n’est pas évident mais cela s’organise ». Mélanie est sereine, soutenue à 100% par son particulier employeur : « quand je lui ai parlé d’être membre de jury, elle m’a dit « c’est génial ! ».

Pour les conseiller, Mounir Lahmadi prône un dialogue ouvert et direct avec les employeurs : « Expliquez-leur pourquoi vous avez été choisis. Mettez bien en avant que vous êtes représentants de la Branche et de votre métier ! ». « Faites-vous confiance ! » : ajoute Sonia Boulenger pour rassurer les tout nouveaux membres de jury à l’heure des adieux. Et comme le conclut Mélanie pour canaliser la motivation de tous : « Le meilleur porte-parole de ce métier, c’est celui qui l’exerce » !

 

Et vous, avez-vous pensé à devenir membre de jury ? Pour nous rejoindre, rendez-vous sur www.devenirjury.iperia.eu
Voir aussi
« Être accompagné, c’est rassurant et motivant ! »
IPERIA et vous
« Être accompagné, c’est rassurant et motivant ! »

Témoignage d’un assistant de vie qui a été orienté et accompagné dans son parcours par IPERIA à travers le LabMigration pour l’emploi à domicile.

Nouveau site IPERIA : encore mieux vous accompagner dans vos parcours
IPERIA et vous
Nouveau site IPERIA : encore mieux vous accompagner dans vos parcours

Orientation, formation, certification, évolution : notre nouveau site Internet a pour vocation de toujours mieux vous accompagner.

On sort le grand jeu !
IPERIA et vous
Jeu concours

À l’occasion de notre nouveau site dédié aux compétences, IPERIA vous propose un jeu du 4 juin au 8 juillet. Gagnez chaque jour des cadeaux.